• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une surprise pour Marie-Claire

Une surprise pour Marie-Claire - Paul Karim

J’avais trouvé un site qui permettait de se vêtir avec de moindres coûts. Les vêtements en vente étaient neufs et d’excellente qualité, car ils étaient issus des plus prestigieuses marques de prêt-à-porter. J’avais vu qu’une vente serait organisée pendant le weekend. J’avais besoin de refaire ma garde-robe, car je dois toujours être impeccablement mis à mon bureau. Une promotion sur le linge de maison m’intéressait aussi. C’était souvent moi qui organisais les placards de l’appartement et de notre maison de campagne, Marie-Claire, ma femme, étant très occupée par ses études pour exercer l’emploi infirmiere. J’avais remarqué que les housses de couette manquaient dans notre maison de campagne. Des taies pour les oreillers seraient aussi bien utiles en plus grand nombre. Nous n’avions pas assez de draps-housses pour les lits de deux personnes. Nous avions toujours quelques soucis d’intendance quand nous avions plus de deux couples qui dormaient dans cette demeure.

De nouvelles chaussures, pour aller en promenade dans la forêt, me seraient aussi très utiles. Les anciennes étaient si usées, que j’avais dû les faire recoller plusieurs fois. Ma femme était, plusieurs fois, restée de longues minutes devant une vitrine de boutique. Comme son anniversaire approchait, je cherchais sur le site une vente correspondant à la marque qu’elle aimait. Un coup de chance, car ils avaient les modèles de ceinture qu’elle avait tant appréciés dans la devanture du magasin. Je pris une ceinture rose en cuir avec une boucle dorée en forme d’étoile. J’avais vu aussi des prix très intéressants sur les pantalons et les vestes destinés à être portée par les hommes.

Une jolie robe attira mon œil. Elle était en voile de coton avec un imprimé floral. Les nuances de vert et de rose étaient du plus bel effet. Marie-Claire avait les yeux verts, comme ceux d’un chat. Cette robe lui irait à ravir. J’avais presque terminé mes achats. Une petite chose de plus et ce serait fini. Un gros orage se mit à tonner dehors. J’avais déjà eu l’occasion de voir mon système électrique malmené par une telle intempérie. Je remis à plus tard ce que je voulais prendre en plus et je commandai bien vite. Le message m’informant que ma commande avait été prise en compte arriva sur ma messagerie électronique juste avant qu’un éclair n’éblouisse le ciel et que mes lumières s’éteignent dans mon appartement. J’avais tout de même réussi à commander tout ce dont j’avais besoin.

À propos de l’auteur :

author